En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Devenir Premium

Champ réduit, champ total ; définition, différences, intérêt & stratégies

Accueil > Questions - Réponses > Paris et jeux en ligne > Champ réduit, champ total ; définition, différences, intérêt & stratégies

champ-reduit-champ-total-differences

Champ réduit et champ total : Définition

Le principe d’un pari en « champ » est de choisir une ou plusieurs bases et d’y associer un certain nombre d’autres chevaux. La différence entre le champ réduit et le champ total est que pour un champ réduit, vous choisissez les chevaux que vous associez à vos bases, sélectionnées au préalable par vos soins également, tandis que pour un champ total, on associe l’ensemble des concurrents de la course avec vos bases, d’où cette appellation de « champ total ». Ces formules de jeu sont disponibles sur l’ensemble des jeux, hormis le jeu simple, gagnant et placé, bien sûr.

A savoir selon le type de pari

Avant toute chose, le type de pari choisi défini également le nombre de bases minimum et maximum que vous devrez choisir, de par la structure du pari en question. Vous trouverez ci dessous, ce nombre minimum et maximum de bases à respecter.

  • Quinté et autres paris du même type : de 1 à 4 bases
  • Quarté et autres paris du même type : de 1 à 3 bases
  • Trio / Tiercé et autres paris du même type : 1 ou 2 bases
  • Couplé – 2 sur 4 ou autres paris du même type : 1 base
  • Multi 4 : 1 à 3 bases
  • Multi 5 : 1 à 4 bases
  • Multi 6 : 1 à 5 bases
  • Multi 7 : 1 à 6 bases

Quand un pari est-il gagnant en champ réduit ou total ?

En champ, qu’il soit réduit ou total, la condition première à remplir est que l’ensemble de vos bases terminent à l’arrivée, suivant le type de pari choisi, dans les trois premiers pour un tiercé ou dans les cinq premiers pour un quinté par exemple. Si vous avez opté pour un champ réduit, votre pari sera gagnant si les autres chevaux composant l’arrivée figurent parmi vos chevaux associés. Si vous m’avez bien suivi, vous aurez compris qu’en champ total, voir vos bases figurer à l’arrivée suffit pour que votre pari soit gagnant, étant donné que tous les autres chevaux au départ de la course en question figurent sur votre ticket...

Intérêts

Le jeu en champ est une alternative au jeu que l’on appelle combiné. Le combiné consiste à sélectionner un certain nombre de chevaux et de jouer toutes les combinaisons possibles entre ceux-ci pour un pari donné. Ici, il n’y a donc pas de base et de chevaux associés.

Prenons par exemple un pari en couplé gagnant.
- Si vous sélectionnez quatre chevaux, les jouer en combiné vous coûtera 6 mises et vous gagnerez à partir du moment où deux de vos quatre chevaux prennent les deux premières places.
- Sur le même pari, si vous choisissez une base parmi ces quatre chevaux et que vous associez les trois autres en champ réduit, cela vous coûtera 3 mises, étant donné que votre pari se décompose alors en trois paris distincts, et il faudra, pour gagner, que votre base soit à l’une des deux premières places, et que l’un de vos chevaux associés soit à l’autre des deux premières places.

Ce simple exemple permet de comprendre l’intérêt financier, celui du coût. Procéder en champ a pour effet principal de diminuer ce coût, mais parallèlement à cela, vos bases doivent impérativement répondre présentes à l’arrivée. Concernant le champ total, ce coût peut vite être très élevé suivant le nombre de partants, mais le principe reste le même et il restera toujours moins cher qu’un pari combiné avec autant de chevaux en son sein...

Quelques stratégies

Maintenant que vous maîtrisez le principe de ces champs réduits ou champs totaux, reste à savoir dans quel type de compétition il est intéressant de les utiliser. S'il n’existe pas de règle d’or et qu’il existe autant de façon de jouer, d’appréhender et d’apprécier le jeu, voici quelques pistes stratégiques pouvant vous orienter.

Tout en demeurant dans un ordre général, constatons que de jouer en champ permet de jouer plus de chevaux pour un même budget. L’effet peut être envisagé de deux manières :

  • en profiter pour jouer plus de chevaux, tout simplement,
  • en profiter pour multiplier sa mise de base, ce qui peut être très bien envisagé dans des courses que l’on pense bien maîtriser.

Cet aspect de maîtrise d’une course est importante. Dans une course parfaitement maîtrisée et dont on pense que l’arrivée sera en parfaite corrélation avec notre analyse, alors le champ n’est pas forcément la meilleure option, rester sur des formats traditionnels devant être suffisant et permettre à chacun de trouver son bonheur.

Dans toutes les autres courses, la majorité de celles-ci, le champ est un pari qui peut toujours avoir son intérêt. Qu’il soit réduit ou total, le choix de la ou des bases sera capital. Dans une course de difficulté moyenne, où on se retrouve en présence d’une ou plusieurs bases logiques, notre conseil sera de rester dans cette logique, de simplement sélectionner ces bases, en les associant à un nombre restreint d’autres chevaux, et donc en restant sur du champ réduit.

Elargir peut s’avérer payant, mais notre conseil sera de réserver cela aux courses réellement difficiles dans leurs analyses, les courses ouvertes. Dans ces courses ouvertes et propices aux gros rapports, on peut alors vraiment « s’amuser » avec les champs. Ici, je vous proposerais deux approches stratégiques :

  • Soit partir sur une ou plusieurs bases logiques, et donc souvent des chevaux assez en vue, en leur associant le tiers des chevaux restants, en choisissant de par vos connaissances ces chevaux et en n’hésitant pas à y inclure quelques outsiders. On optera dans cette première approche pour un champ réduit donc.
  • Soit une seconde approche qui visera le gros gain. Il s’agira ici de prendre en base un ou des chevaux qui ne sont pas parmi les favoris au départ. On s’interdit de prendre en base des chevaux figurant parmi les trois favoris, en ne prenant que des chances intermédiaires, vos préférés derrière les trois favoris. A partir de là, suivant votre budget, vous pourrez vous orienter vers le champ total, ce qui peut engendrer de très beaux rapports. Avec un budget limité, cette stratégie peut également être utilisée en champ réduit…
  • Astuce

N’oubliez pas la possibilité de jouer en fractionné vos paris pour en diminuer le tarif lorsque celui-ci dépasse le montant envisagé ! Que cela soit le flexi du côté du PMU ou le fractionné chez les autres opérateurs, il est possible de diminuer le coût. Bien sûr, si vous optez pour, par exemple, un flexi 25% cela diminuera d’autant votre gain, cela peut vous permettre d’élargir votre horizon et votre champ dès que possible au moment de réaliser votre pari. 

Article rédigé par Sylvain Kerichard

Information mise à jour le 24/04/2018