En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Devenir Premium

Comment mesure-t-on l'état du terrain d'un hippodrome ? Avec un pénétromètre !

Accueil > Questions - Réponses > Lexique hippique > Comment mesure-t-on l'état du terrain d'un hippodrome ? Avec un pénétromètre !

mesure-etat-piste

L’état du terrain le jour d'une course est un critère très important à prendre en compte. En effet, il peut augmenter ou diminuer ses chances de victoire d’un cheval selon son aptitude sur un terrain léger, souple ou lourd. Comment est déterminé l’état du terrain ? Nos experts vous répondent.

Un outil de mesure : le pénétromètre 

Le pénétromètre est l’outil roi en ce qui concerne la mesure de l’état du terrain par les « officiels ». Celui-ci comprend une tige de fer associée à un poids d’un kilo et permet chaque matin au régisseur de l’hippodrome d’aller vérifier l’état de la piste où vont se courir les courses. Il va donc se rendre sur la piste, armé du pénétromètre pour le laisser tomber à différents endroits de la piste afin de relever la profondeur à laquelle le pénétromètre sera descendue. 

Ensuite, les mesures sont entrées dans un logiciel de conversion puis grâce à la moyenne obtenue avec les différents relevés, l’état du terrain est déterminé selon l’échelle suivante : 

Mesures Etat de la piste
Jusqu’à 2,2 Très léger
2,3 – 2,7 Léger
2,8 – 2,9 Bon léger
3 – 3,2 Bon
3,3 – 3,4 Bon souple
3,5 – 3,7 Souple
3,8 – 4,1 Très souple
4,2 – 4,5 Collant
4,6 – 5 Lourd
5,1 et + Très Lourd

En d’autres termes, plus la tige de fer aura été profond dans la terre, plus le terrain sera qualifié de lourd et plus les chevaux iront profond dans le sol et devront accomplir des efforts pour réussir à terminer la course en tête.

Faut-il tenir compte de l’état du terrain lorsque l’on prépare ses jeux ? 

L’état d’un terrain est un élément dont il faut tenir compte en préparant votre papier. Un des avantages de la mesure du terrain est que sa mesure se base sur des données réelles et concrètes et qu’elle peut donc être considérée comme fiable. Attention cependant car un terrain évolue en fonction de la météo et de la saison. Cet état représente un élément important car tous les chevaux n’ont pas les mêmes aptitudes à courir sur chaque type de terrain. De plus, ces aptitudes évoluent encore selon l’état du terrain le jour de la course.  

En revanche, il faudra également tenir compte de l’évolution du terrain en fonction du nombre de courses courues dans la journée. En effet, il peut être amené à légèrement changer entre la première et la dernière course de la journée. D'une part, il sera foulé par un certain nombre de chevaux et d'autre part la météo peut elle aussi se modifier au cours de la journée. Avec le soleil, il se raffermira alors que sous la pluie, il deviendra plus compliqué à parcourir.

Ce paramètre doit être pris en compte mais ce n’est pas le seul. Une aptitude à courir sur terrain léger ou au contraire collant peut aussi se lire dans les origines d’un cheval ou dans ses performances passées, autrement dit sa musique. En effet, si ses victoires ont lieu essentiellement sur des terrains dont l’état se situe entre 3 et 3,4 et que pour la course du jour le terrain est donné avec un indice de 4,3, il y a de fortes chances pour que le cheval se retrouve en difficulté pour cette course. Il faut également regarder sur quel type de piste le cheval a ses habitudes (gazon, mâchefer, sable, etc.). 

Bon à savoir : il est courant que certains entraineurs retirent leurs chevaux de la course s’ils estiment que l’état du terrain leur sera trop défavorable pour établir une bonne performance.

Enfin, un autre paramètre à garder en mémoire sera sa place à la corde. Selon le numéro tiré au sort et le moment où a lieu la course (début, milieu ou fin de réunion), la façon de « faire votre papier » sera différente. En effet, en début de meeting, un cheval ayant une place proche de l'intérieur de la corde peut être avantagé par rapport à un cheval se situant vers l’extérieur de celle-ci. En revanche, les chevaux à l’extérieur seront avantagés par rapport à ceux plus proches de la corde en fin de meeting puisque les chevaux auront tendance à rechercher un « meilleur » terrain qui aura été moins foulé. 

Notre conseil 

Plusieurs paramètres sont à regarder pour faire le meilleur pronostic ou jeu possible : 

  • L’état du terrain ;
  • Les performances passées avec la musique mais aussi là où ont lieu les courses et sur quel type de terrain (léger, bon, lourd, souple ou collant) ;
  • Si le cheval a peu couru, tenez compte de ses origines et regardez de qui il est la descendance ;
  • Le numéro de corde tiré au sort ;
  • Et bien évidemment la forme du cheval.

Information mise à jour le 07/08/2020