En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Devenir Premium

Qu'est-ce que le cheval de complément et comment l'utiliser ?

Accueil > Questions - Réponses > Paris et jeux en ligne > Qu'est-ce que le cheval de complément et comment l'utiliser ?
Comment fonctionne le cheval de complément ?

Le cheval de complément, c'est quoi ?

Le cheval de complément est un choix optionnel au moment d’effectuer son pari, le cheval de complément est disponible sur tout les paris de la gamme, à l’exception des jeux simple, Report+, mini multi, multi et Tic 3. C'est une option gratuite qui sert à choisir un cheval supplémentaire pour remplacer l'un de ceux sélectionnés dans le pari qui serait non-partant. Il se place en dernière position du jeu.

Comment fonctionne le cheval de complément ?

Le 23 octobre dernier, le PMU a fait évoluer son règlement afin de simplifier les choses concernant le cheval de complément.  Le point qui posait souci jusqu’à présent concernait notamment les formules champs.

En effet, lorsqu’il y avait un non-partant dans ce type de paris, le cheval de complément, dont le but est de remplacer un non-partant justement, était que celui-ci ne pouvait venir remplacer qu'un cheval positionné initialement en base de jeu. Désormais, cela concerne également un cheval placé en cheval associé. Dès lors, si le non-partant est une des bases, le cheval de complément le remplace en position de base, s'il est un des chevaux associés, il le remplace également, en se plaçant parmi ces derniers. Dans les cas où deux non-partants seraient dans le jeu, l’un en base et l’autre en associé, le cheval de complément vient alors remplacer la base.

Explication sur le cheval de complément

Concernant les paris unitaires ou combinés, le cheval de complément est bien sûr également disponible, lorsque le joueur a choisi un cheval de complément et que dans son jeu, figure un non-partant, alors le cheval de complément vient se positionner en dernière position de la ligne de pari.

Au final, cela simplifie les choses et préserve l’espoir de toucher son jeu dans son aspect originel, alors que par le passé, un non-partant suffisait à transformer le pari, par exemple un trio devenant un couplé du fait du non partant. Stratégie d’empathie annoncée suivie ici, le joueur y verra ainsi plus clair et aura bien moins en lui, un sentiment de frustration suivant l’arrivée en cas de non-partant, une bonne chose.

Des exemples de paris avec un cheval de complément

Si vous avez joué un trio avec en base 1-2, en y associant 3-4-5 et en prenant en cheval de complément le 6. Le 4 est non-partant, le pari 1-2-4 devient un pari 1-2-6 et non plus un couplé 1-2.

Autre exemple à partir du même jeu mais si le 2 est non partant (au lieu du 4), le pari devient alors en base 1-6 associés aux 3-4-5.

Information mise à jour le 08/11/2019