En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Devenir Premium

L'autostart (1ère partie) : l'importance des places derrière la voiture

Accueil > Guides > L'autostart (1ère partie) : l'importance des places derrière la voiture

L'autostart généralisé dans bon nombre de pays mais pas encore dans le notre mérite que l’on s'y attarde quelque peu du fait de ses particularités propres qui affectent directement le résultat des courses utilisant ce mode de départ. L'objet de de ce dossier comportant deux volets, est de vous donner les meilleures chances de réussir dans ce type de courses. Nous allons ainsi voir les différents éléments pouvant influencer votre analyse.


Rappelons tout d'abord qu'à Vincennes les concurrents s’élancent ainsi;

- les 9 trotteurs les plus riches en gains sont installés en première ligne derrrière la voiture d'autostart. Une fois ce premier « tri » effectué, les places en première ligne à savoir du numéro 1 au numéro 9 sont ensuite tirées au sort.

- les 9 chevaux les moins riches sont quant à eux installés en seconde ligne avec tirage au sort de leur numéro pmu allant de 10 à 20.


Taux de réussite des places (des numéros pmu) à l'autostart :

Regardons tout d’abord du coté des statistiques afin de voir si le taux de réussite varie selon l'engagment du cheval derrière la voiture d’autostart, à savoir si le numéro pmu a une influence sur l'arrivée. Vous trouverez ci-dessous des statistiques détaillées allant du 1 janvier 1997 au 23 octobre 2007 sur toutes les courses disputées sur la grande piste de Vincennes avec départ à l'autostart. A noter que nous avons par choix filtré l'ensemble des données en isolant les courses comptant au minimum 15 partants et donc plus proche des courses support du Tiercé, Quarté et Quinté+ (TQQ+). Données trés certainement les plus intéressantes du fait d'un nombre de partants significativement comparable pour chaque place derrière la voiture.


Premier constat, les taux de réussites tant en victoires qu'à la place varient du simple au triple en fonction du numéro d'engagement derrière la voiture. Deuxième constat, il est indéniable qu'un cheval placé en seconde ligne à moins de chance de faire l'arrivée qu'un cheval placé en première ligne derrière l'autostart. Il s'agit là pour certains d'une évidence mais qu’il est toujours bon de rappeler, chiffres à l’appui !

Comparons maintenant les deux tableaux fonctions du nombre de partants et fonctions des taux de réussites des différents numéros.

Sur l’ensemble des courses, se sont les numéros 3-4-5-6-7 qui obtiennent les meilleurs taux de réussite, taux relativement proches au demeurant. Viennent ensuite les numéros 8 et 9 puis les numéros 1 et 2. En seconde ligne, les blocs de résultats sont sensiblement identiques à la différence prés que l'ensemble des résultats sont divisés par 2 en comparaison avec la première ligne.

A noter que le numéro 10 obtient les résultats les plus faibles. Il n'y a d'ailleurs rien d'étonnant à cela car coincé dans le peloton coté corde, le trotteur ayant hérité de ce mauvais numéro à l'intérieur des pistes devra bénéficier de conditions de courses optimales pour pouvoir s'extraire de ce numéro piège.

Du coté des courses ayant un minimum de 15 partants la donne est sensiblement identique avec une prédominance renforcée pour les 3 numéros que sont les numéros 4-5 et 6. Dans ce cas précis, le constat est sans appel, le meilleur numéro pmu pour s'élancer dans une courses avec départ à l'autostart est le numéro 5 !

Au niveau de la seconde ligne le numéro 11 rejoint le numéro 10 parmi les places les plus défavorables alors que les autres numéros restent en somme assez proches.


Voici donc pour les données brutes mais comment les interpréter ?

Tout d'abord, il semble important de connaitre la configuration de la grande piste de Vincennes sur ce parcours des 2100 mètres avec départ à l’autostart. En effet, il faut savoir que sur ce tracé le premier tournant arrive très vite, ce qui explique le handicap représenté par un départ à l’extérieur. Ainsi, les trotteurs mal engagés qui choisiront de bien se placer d’entrée de jeu devront fournir un gros effort dés le début de la course, effort souvent prépondérant pour la suite des opérations. D'autres bien sûr prendront l’option de partir plus lentement en retrait se retrouvant alors en deuxième épaisseur. Mais alors pourquoi les petits numéros 1 et 2 affichent-ils une manque de réussite ? La raison est pourtant « simple », elle vient du fait que le virage arrivant de bon heure, les trotteurs à la corde ne peuvent l’aborder à pleine vitesse et ceci contrairement aux numéros 4, 5 ou 6 qui eux vont pouvoir se lancer plus longuement en distance… De fait, il est fréquent de constater que les drivers ainsi placés à la corde se retrouvent enfermés dans le peloton, étant ainsi soumis aux aléas de course. Ce ne sont que des généralités, certains trotteurs véloces parviennent tout de même à prendre les commandes de la course avec les petits numéros, mais ils restent tout de même désavantagés par rapport à ceux partants au centre de la piste…

En seconde ligne les choses diffèrent car là tout dépend avant toute chose du cheval s’élançant juste devant lui. Un inconvénient pouvant devenir un "avantage" pour certains types de trotteur. Pour ce qui est des numéros 10 et 11 considérés commes les pires numéros, il faut savoir qu'à cette place le cheval est quasiment sûr de se retrouver englué dans le peloton et à la corde. Ainsi, sans un brin de réussite la situation devient alors très délicate…

Notons également que l’atténuation des différences avec moins de partants s'explique du fait qu'il est plus facile de s’extirper des pièges décris ci-dessus lorsqu'il y a moins de concurrents en piste. L’avantage d’une bonne place reste valable toutefois mais le pilote garde plus de possibilités pour utiliser au mieux son cheval.


Donc, l’autostart élément « facilitant » où« complexifiant » ?

Pour répondre à cette questions, nous devons élargir notre champ de recherches et considérer de nouveaux critères qui seront abordés dans une seconde partie de ce dossier consacré à l'autostart.


L'autostart (partie 2/2) ; lire la suite et fin de ce dossier...

128759 vues